Varsovie 44 : récit d'insurrection - Août-Octobre 1944

du 31 juillet au 3 octobre 2018

Si la mémoire de la Seconde Guerre mondiale habite notre conscience démocratique, si les crimes du nazisme et l’héroïsme de ceux qui l’ont combattu suscitent un intérêt inépuisable, il est en revanche une tragédie majeure qui a été recouverte par la neige de l’oubli : l’insurrection de Varsovie d’août à octobre 1944. Au moment où Paris se libère, la capitale polonaise est en état de siège : depuis trois semaines, elle s’est soulevée contre l’occupant. Sous le commandement de l’Armée de l’intérieur, l’Armia Krajowa (AK), les Varsoviens ont pris les armes en attendant que l’Armée rouge, alors parvenue aux portes de la ville, leur apporte un renfort décisif. Mais ce sont les renforts nazis qui affluent, tandis que les soldats soviétiques bivouaquent sur la rive droite de la Vistule. Mobilisant un potentiel militaire disproportionné, pratiquant le massacre de civils à grande échelle, le IIIe Reich, pourtant aux abois sur le front de l’Est, vient à bout des insurgés. Et Varsovie capitule après une bataille acharnée de soixante-trois jours. La ville est détruite à 80%, le carnage a fait entre 200 000 et 250 000 morts. Pour relater ce moment douloureux de l’histoire polonaise, Elisabeth G. Sleddzewski a choisi de suivre les pas de Zbyszek, jeune combattant de l’AK. Son récit entraîne le lecteur dans un cheminement, au jour le jour, à travers la capitale insurgée.

Source : https://www.franceinter.fr/oeuvres/varsovie-44-recit-d-insurrection-aout-octobre-1944

menu